Quelle différence une année peut‑elle faire?

Le paysage économique et les marchés d’aujourd’hui ne ressemblent guère à ceux qu’ont connus les investisseurs au début de 2018. La volatilité est revenue de manière importante cette année, et l’aversion pour le risque a remplacé l’euphorie d’une croissance mondiale synchronisée, incitant de nombreux investisseurs à réévaluer les sources de rendement potentiel. L’année 2019 s’annonce comme une année marquée par le changement : des changements dans la dynamique des marchés aux transformations des alliances traditionnelles.

Christopher P. Conkey
Christopher P. Conkey, CFA
Chef de la direction et chef des placements, Marchés publics
Stephen J. Blewitt
Stephen J. Blewitt
Chef, Marchés privés
Afficher plus

Nous proposons six thèmes qui, selon nous, occuperont le devant de la scène, chacun étant lié par un fil conducteur commun de risques émergents, et la façon de les gérer. Tandis que la guerre commerciale entre les États‑Unis et la Chine commencera à avoir des conséquences réelles, la menace qui pèse sur la croissance mondiale est encore plus grande, affirme Megan E. Greene, notre économiste en chef, Monde. Selon Keith A. Balter et Daniel V. Serna, qui mènent des recherches économiques pour Hancock Natural Resources Group, l’un des nombreux effets d’entraînement du différend commercial actuel est la réorganisation des alliances agricoles. Ils expliquent les incidences pour les investisseurs dans les terres agricoles. Daniel S. Janis III, notre chef du segment des titres à revenu fixe multisectoriels, note que les risques augmentent également sur les marchés des titres à revenu fixe mondiaux et qu’une approche axée sur les indices de référence pourrait ne plus suffire.

 

Comme toujours, il y aura des occasions de placement au cours de l’année à venir. Endre Pedersen, notre chef du segment des titres à revenu fixe asiatiques, souligne que les changements structurels dans le secteur des titres de créance des marchés émergents offrent des possibilités de placement intéressantes, tandis qu’Emory W. (Sandy) Sanders, Jr, CFA, de notre équipe des actions américaines, croit que le marché boursier américain pourrait faire preuve d’une résilience inattendue. Selon Emily Chew, notre chef mondiale, Questions environnementales, sociales et de gouvernance d’entreprise, Recherche et Intégration, la gestion active pourrait même prendre une longueur d’avance à mesure que la recherche sur les questions ESG devient mieux intégrée.

 

Nous espérons que vous apprécierez les perspectives de cette année et qu’elles vous seront utiles pour votre planification, et nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires sur notre nouveau format.

Point de vue sur la répartition de l’actif

Le tableau ci-dessous résume notre point de vue à l’égard de différentes catégories d’actif :

Source : Équipe Répartition des actifs mondiaux, Gestion d’actifs Manuvie, 13 décembre 2018. Les points de vue et opinions peuvent varier d’une équipe de gestion de portefeuille à l’autre et changer sans préavis.